acldq1

Salaberry-de-Valleyfield, le 30 mai 2014 – L’Association des centres locaux de développement du Québec (ACLDQ) et ses 120 membres tiennent à souligner la performance exceptionnelle des lauréats des Prix Excellence 2014 remis au CLD de La Matapédia et au CLD Lachine Affaires, à l’occasion de son 16e Congrès qui prend fin aujourd’hui, à Salaberry-de-Valleyfield, dans la région du Suroît.

Le prix du CLD de l’année a été remis au CLD de La Matapédia, qui s,est démarqué par la mobilisation de son équipe et des partenaires du milieu, l,implantation de processus rigoureux d’évaluation de ses services auprès de sa clientèle et la mise en place de bonnes pratiques de gestion et de développement local.

« Le CLD a démontré qu’il était proactif et créatif dans la réalisation de sa mission. Il a su se positionner comme un leader dans sa communauté et a développé des initiatives adaptées aux besoins de son territoire. C’est un exemple à suivre pour l’ensemble des régions », a déclaré M. Yves Maurias, président de l’ALCDQ.

De son côté, le CLD Lachine Affaires a charmé le jury qui lui a remis le Prix « Bon coup de l’année » grâce au déploiement de son concours Notre-Dame Académie, une initiative originale qui contribue au développement économique de la rue Notre-Dame, dans l’arrondissement Lachine, à Montréal.

Le concours vise la création de deux entreprises par année sur la rue Notre-Dame, pendant trois ans, notamment par la remise de bourses. Les gagnants obtiennent un soutien spécifique dans tous le processus de démarrage, post-démarrage, des formations avec des experts, etc.

« Ce projet démontre l’importance d,une bonne collaboration entre le CLD et le monde municipal. Aussi, on remarque la volonté du CLD et du milieu à revitaliser le secteur, à prendre les choses en mains. Le concours a contribué à générer des retombées concrètes et durables sur le territoire », a souligné M. Maurais.

FAIRE LA DIFFÉRENCE

Depuis mercredi, quelque 300 délégués représentant les 17 régions du Québec prennent part à ce 16e Congrès de l’ALCDQ, tenu sous le thème « Faire la différence ».

« Les CLD font la différence dans chacune des communautés en mettant en place les meilleures pratiques qui soient visant à soutenir tout projet d’entrepreneuriat et de développement du milieu, en appliquant une démarche d’amélioration continue dans l’offre de services », a rappelé le président de l’ACLDQ.

Rappelons qu’à l’automne 2013, après deux ans de travail soutenu, les CLD ont mis en place les outils d’analyse nécessaires pour faire un autodiagnostic et améliorer leur approche. Depuis, les CLD peuvent cibler les enjeux stratégiques et les pratiques opérationnelles qui doivent être mise de l’avant ou améliorées.

Pour réaliser la démarche d’amélioration continue (DAC), l’ACLDQ s’est inspirée des grandes lignes de la démarche préconisée par le BNQ 21000 et des standards internationaux et nationaux en matière de responsabilité sociétale des organisations. D’ailleurs, à l’occasion du diner rassemblant l,ensemble des participants, l’ACLDQ a dévoilé l,image de marque qui identifiera les CLD engagés dans la DAC.

UN MODÈLE D’ACCOMPAGNEMENT

Depuis leur création il y a 15 ans, les CLD ont une mandat de développement local en plus d’offrir l’ensemble des services de première ligne dont un entrepreneur privé ou collectif peut avoir besoin. Que ces oit pour démarrer une entreprise ou un projet, entreprendre une phase de croissance ou assurer leur relève, les CLD mettent à la disposition des entrepreneurs, des professionnels pour les accompagner dans leur démarche.

Basée à Québec, l’ACLDQ regroupe les 120 CLD à travers tout le Québec. elle a pour mission de représenter et d,accompagner ses membres dans la réalisation de leur mandat de développement économique local et de soutien à l’entrepreneuriat.

Source: Association des CLD du Québec (ALCDQ)